Pierre-Benoit Lemire – Pourquoi suis-je Progicien ?

Il y a dix ans que je travaille comme programmeur-analyste dans la belle région de la Mauricie/Centre-du-Québec. Devenir chargé de projet chez Progi était le tournant que je désirais faire prendre à ma carrière. Chemin faisant, je suis devenu Progicien et c’est la plus belle aventure professionnelle de ma vie.

Dès que j’ai rencontré les Progiciens, j’ai remarqué qu’une fierté se dégageait d’eux. Ils sont fiers de l’entreprise qu’ils contribuent à bâtir, de leurs équipes de travail, de leurs bureaux et de leur mode de vie.

Je les sentais ouverts à affronter l’inconnu, à continuellement se mettre au défi  avec les meilleures pratiques de l’industrie des technologies de l’information, mais aussi à les adapter à leur style bien à eux. C’étaient des rencontres très stimulantes dès le départ.

L’efficacité dans les processus c’est très important pour moi, et ici j’ai l’impression que je suis à ma place et que moi aussi je peux contribuer en solidifiant les processus en place, en apportant de nouvelles idées et en explorant de nouvelles avenues pour nous rendre encore meilleurs.

 

En tant que chargé de projet, mon rôle est de m’assurer qu’on livre des projets de qualité dans les temps et les budgets prescrits, mais c’est aussi beaucoup plus que ça. C’est un rôle où je mets l’humain au centre de mes préoccupations. Je m’assure de la livraison des projets, oui, mais aussi du bien-être de mes collègues.

J’ai connu les deux côtés de la médaille et parfois, dans ma vie professionnelle,  j’ai eu l’impression d’être menotté. Ici, je peux mettre en pratique mes idées et aussi faire valoir celles de mes collègues développeurs. Chez Progi, nous aimons notre travail et je crois que l’ingrédient de notre succès c’est le comment nous faisons les choses tout en gardant en tête le pourquoi nous les faisons.

Mais la vie chez Progi, c’est plus que le travail bien fait par des employés heureux. C’est le sens de l’accueil spectaculaire de l’équipe, de nous réunir pour le plaisir et de « tripper » ensemble.

Cet article est publié dans Progi.

Les commentaires sont fermés.